AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'amour nous force à bien des folies!→ ADDISON ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
ϟ Popularité : 78
ϟ Date d'inscription : 29/07/2011
ϟ Crédits : C'est écrit dessus.



MessageSujet: L'amour nous force à bien des folies!→ ADDISON ♥   Dim 7 Aoû - 12:29

    ADDISON & MATHÉO ♥


CRÉDIT - CSS


    Avez-vous déjà eut l'impression de vous dirigez droit vers la mort?Non? Eh bien moi c'était mon cas.Je savais que j'allais droit vers la mort en allant à l'hôpital. Vous vous demandez pourquoi j'allais à l'hôpital? La réponse est simple...pour tenir une promesse! Vous ne comprenez pas de quoi je parle, c'est bien ça?Bon je vais vous le dire alors! J'avais promis à Addison que je lui trouverais des poumons pour la sauvé, malheureusement, après plusieurs semaines sans rien, je m'étais résigné.Je devais le faire, je suis un homme de parole, et même si je n'ai pas de nouvelle d'elle depuis un long moment déjà, je me doit de tenir ma promesse, quitte à me tuer, je la tiendrais même si ça ne lui plait pas!Si il le fallais, je me tirerais une balle dans la tête pour qu'elle ait mes poumons.On verra bien comment ça va se passer en tout cas. J'étais assit dans la salle d'attente de l'hôpital.Sans vous mentir, c'est quand même assez terrifiant de se dire qu'on se dirige droit vers la mort. Certes je pouvais partir d'ici et ne plus y revenir.Je pouvais tout abandonné, mais c'était hors de question, je ne suis pas un lâche, je doit rester et faire ce que j'ai à faire!Après une longue demi heure d'attente, le médecin vint me voir, je le leva, le salua et nous rentions dans son bureau, je sais que j'étais son dernier rendez-vous alors j'allais avoir tout mon temps. Ce médecin, c'était le médecin d'Addison, oui, j'avais bien pris soin d'avoir un rendez-vous avec lui.Nous nous installions puis je lui expliqua la raison de ma venu.Je savais que ça n'allais pas êtres facile de le convaincre de me laissé faire ce que je souhaite.Déjà, dés le début, il n'était pas d'accord pour que je le fasse.Je peut comprendre qu'il ne soit pas d'accord,mais je savais pertinemment que j'allais réussir à le convaincre.J'essaya de le convaincre, durant un peu plus d'une heure et demi.Après une heure et demi, je trouva quel que chose qui le fit changé d'avis.Comment j'avais fait? Et bien, j'étais partit sur le sentimental.Je lui avais demandé si il était marié, il m'avait répondu que oui, je lui avait ensuite demandé ce qu'il ferais si ça femme avait besoin d'une greffe très important et qu'il n'y avait pas de donneur.C'est juste sur le plan émotionnel que j'avais réussit à le faire changé d'avis.Il m'annonça par la suite qu'il allait appelé Addison. Je lui demanda automatiquement de ne pas lui dire que c'était moi le donneur, sinon, je savais parfaitement qu'elle refuserait, et même, qu'elle ne prendrait même pas la peine de venir.Le médecin accepta puis téléphona à la demoiselle Campbell, même si il était assez tard.Après quelques minutes au téléphone,le médecin raccrocha et m'annonça qu'elle arrivait tout de suite.J'hocha la tête comme pour lui dire d'accord.Le docteur l'avais appeler, d'abord pour la prévenir qu'il y avait un donneur, mais aussi pour discuté.Bon, il ne nous resté plus qu'a attendre. Je savais pertinemment qu'Addison allait me tuer en me voyant ici. Mais bon je courrais le risque!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ Popularité : 473
ϟ Date d'inscription : 21/07/2011
ϟ Age : 23
ϟ Humeur : Tu aimerais savoir :p
ϟ Crédits : Bazzart and R-G
ϟ Localisation :



MessageSujet: Re: L'amour nous force à bien des folies!→ ADDISON ♥   Dim 7 Aoû - 13:13



    J’étais loin d’être dans mon assiette depuis quelques temps. En fait, depuis que j’ai pris la décision de ne plus voir Mathéo afin qu’il ne souffre pas. Heureusement, que dans l’après midi j’avais croisé Jhules par le plus grand hasard, ma meilleure amie. Oui, je n’allais pas bien, entre le fait que je ne croyais plus l’homme que j’aimais, que mes jours étaient désormais compté, mais aussi j’ai appris une nouvel, je suis enceinte ! Et cet enfant est de Mathéo. Je suis perdu. Il risque d’avoir ma maladie et il risque de se retrouver seul si je meurs et… Trop de questions qui me tourmentent depuis quelques jours. J’étais dans mon lit, dans mes pensé comme pour changer. Doucement, je passais ma main sur mon ventre. J’étais complètement perdu pour ce qui serait du bien de l’enfant. Jhules à peut-être raison, il faut que j’en parle au paternel… Je finis par me lever de mon lit, pour me rendre à la cuisine afin de manger. Depuis que je suis enceinte j’ai constamment faim. Je décidai de prendre le pot de Nutella et une petite cuillère. Je me remis dans mon lit. J’allumai ma lampe de chevet. Je pris la télécommande afin de zapper à la télé. J’ouvris le pot de chocolat, pris la culière que je trempai dedans avant de la porter à ma bouche. Je mis n’importe quelle chaîne. A vrais dire, je n’étais pas intéressais par ce qu’il y avait, puisque mes soucis m’envahissaient… Je sortis de mes pensé lorsque mon téléphone portable se mit à sonner. Je me demandais qui ça pouvait être à cet heure-ci en espérant que ca ne soit pas grave. Un numéro inconnu s’affichait sur mon écran. Je finis par me décidé à appuyait sur la touche décrocher. « Oui Allo ! De quoi ?! C’est vrai ?! Je… J’arrive tout de suite ! » Sur ce, je me précipitais de sortir de mon lit. Mon médecin venait de me contacter en me donnant une bonne nouvelle. Il venait d’avoir un donneur ! C’est un miracle inespéré ! Comme quoi, il faut toujours s’accrocher à ses rêves. Je pris le premier jean qui me tomba sur la main et qui m’allait encore ainsi que le premier haut. J’enfilai mes tongues, un gilet. Et direction l’hôpital. Pour cela je pris ma voiture. Une fois arrivé, je me garai sur le parking. Par la suite, j’avançais à un pas assez rapide dans l’hôpital. Je demandais si le docteur pouvait me recevoir. Apparemment, l’infirmière était au courant et m’accompagna sur le pas dans son bureau. Je la remerciai avec un grand sourire. J’allais pouvoir vivre. La première chose que je fais en sortant c’est de voir Mathéo. Quoi que, ce n’est plus la peine, puisqu’il est dresser devant moi. Je serrai la main à mon médecin, avant de m’avançais souriante vers lui. « On t’a prévenu de la nouvelle à ce que je vois. Je suis contente que tu sois là » Je le regardais, mais ce dernier ne semblait pas être aussi heureux que je l’étais. « Qu’est-ce qu’il y a ? Pourquoi tu ne te réjouis pas ! Mathéo dit moi quelque chose ! ».

_________________


    Ç a touche le solitaire perdu dans sa détresse.Des millions d'âmes en guerre d'avoir cru des promesses. Ceux qui marchent dans l'ombre, des tours du mépris juste avant qu'ils ne sombrent: Apparaît l'embellie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweety-crea.e-monsite.com/
ϟ Popularité : 78
ϟ Date d'inscription : 29/07/2011
ϟ Crédits : C'est écrit dessus.



MessageSujet: Re: L'amour nous force à bien des folies!→ ADDISON ♥   Dim 7 Aoû - 14:00

    ADDISON & MATHÉO ♥


CRÉDIT - CSS


    Dés que j'étais sortie de chez moi et que je me dirigea vers l'hôpital, je savais que j'allais signé mon arrêt de mort. Même si je savais que ça n'allais pas être une chose facile de convaincre le médecin de me laissé donné mes poumons à Addison.Et je n'avais pas eut tord, ça n'avait pas été quelque chose de très simple, car il y avait une certaine éthique à respecter, normalement il n'avait pas le droit d'accepter ce que je voulais faire!Mais bon, après plusieurs heures de discutions, j'avais enfin réussis à le convaincre.Là c'était sure, j'avais signé mon arrêt de mort. Mais il me prévint toujours que si par miracle il y avait un nouveau donneur, qu'il prendrait l'autre donneur.Nous nous étions mit d'accort sur se point, même si on savait tout les deux qu'il y avait peut être 0,0001% de chance qu'un miracle arrive.Honnêtement, je commencer à me faire à l'idée que j'allais mourir.Oui je sais, ce n'est pas saint, mais que voulez-vous?J'ai fait un choix et je vais m'y tenir!Le docteur avait appeler Addison sous mes yeux et comme je lui avait demander, il ne lui avait pas dit que j'étais le donneur.Pour quoi? Eh bien parce qu'elle n'aurait pas accepté, voir elle ne serais pas venu.Une fois le téléphone, le docteur et moi continuons à parler, il voulait verrifier si j'était vraiment sure de vouloir le faire, si je savait que j'allais mourir dés qu'on enlèvera mes poumons.OUI, je savais tout ça, je savais que j'allais mourir en lui donnant mes poumons, mais je lui ais fait une promesse...et même si elle ne me donner pas de nouvelle depuis plusieurs semaines, j'allais tenir ma promesse.Je savais qu'elle n'allais pas êtres d'accort avec moi, mais peut importe, j'avais fait mon choix.Après un bon quart d'heure, on vit la porte s'ouvrir. Nous nous levions et on vit Addison entrer.Je la regarda avancer vers le médecin avec un grand sourire. Même si je ne le montrais pas, ça me fessait plaisir de la revoir, en plus toute sourire, mais en même temps, je me disais que c'était surement la dernière fois que je la voyais toute sourire comme ça.En entendant ces paroles, je regarda rapidement le médecin. Il nous fit signes de nous s’asseoir ce que l'on fit. Je sais parfaitement qu'elle ne comprenait pas pourquoi je n'avais pas l'aire aussi heureux qu'elle, même si sans mentir, je savais qu'elle allait vivre paisiblement après cette opération. Je posa mon regard sur la demoiselle avant de lui dire:" Je t'ai fais une promesse Addison, tu te souvient?Eh bien, comme te l'ais promit, je t'ai trouver un donneur..." Je n'osais pas lui dire que j'étais le donneur.Je lança un regard au médecin qui prit la parole et il commença à tout expliquer à Addison, il lui rappela que cette opération lui était nécessaire, et au final, il lui annonça que j'étais son donneur.J'allais me faire tuer, je le savais, j'avais ultérieurement mon regard poser sur elle, mais quand il lui annonça qui était le donneur, je détourna le regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ Popularité : 473
ϟ Date d'inscription : 21/07/2011
ϟ Age : 23
ϟ Humeur : Tu aimerais savoir :p
ϟ Crédits : Bazzart and R-G
ϟ Localisation :



MessageSujet: Re: L'amour nous force à bien des folies!→ ADDISON ♥   Dim 7 Aoû - 15:19



    Tous le monde avait raison autour de moi. Il fallait que je continue à m'accrochais. Je remerciais jamais assez Jhules de son soutient tout comme celui de Mathéo. J'allais pouvoir vivre avec Mathéo, malgré notre dispute j'avais tiré de nombreuses informations, comme celui de ne plus vouloir se marier avec ma demi-sœur de Cruella. Et puis nous pourrions élever notre enfant, le voir grandir et vieillir aux côtés de l’homme que j’aime. LA seule chose qui me fait peur dans l’histoire est de transmettre ma maladie à mon enfant. Certes il y a une chance sur quatre pour qu’il soit, mais étant donné que c’est une maladie génétique … Tout en m’habillant, j’étais heureuse ! Jamais je ne pensais pouvoir avoir ce don, c’était un miracle qui se produisait. J’ai du mettre une quarte heure vingt minutes au total, pour me rendre sur les lieux médicaux. L’infirmière me conduit sur le champ au bureau de mon médecin qui me suit depuis plusieurs années. J’avis l’impression d’être attendu en tout cas. Lorsque je franchis le seuil de la porte, je serrai dans un premier temps la main à mon docteur, avant de m’approchais souriante de Mathéo. J’étais heureuse de le voir. Apparemment on l’avait prévenu. Quelque part, ça me touchait, je n’allais pas traverser cette épreuve toute seule. Malheureusement, il ne se réjouissait pas autant que moi de la nouvelle. Mon sourire s’effaça en lui demandant pourquoi. Je le dévisageai afin d’essayer de le comprendre, de comprendre ce qui n’allait pas. Je ne décrypte rien. Il finit par prendre la parole, sans vraiment comprendre… « Euh… Oui, je m’en souviens… » Honnêtement, je m’attendais au pire, je ne sais pourquoi j’avais un mauvais pressentiment. Je m’assis, comme le médecin venait de nous dire. Je détournai mon regard de Mathéo afin de le déposait sur mon médecin qui m’expliqua de A à Z ce qui se passer. Il souhaitait se sacrifier pour moi. Certes c’était une belle preuve d’amour, mais il en ait hors de question ! Non, il n’a pas le droit ! Pourquoi lui en-je parlé ? Je le regardai les yeux remplient de larmes. « Non ! Non ! Il en est hors de question, tu n’as pas le droit de te sacrifier pour moi ! Tu n’as pas le droit ! Tu ne peux pas ! A quoi sa sert que je continue à vivre si tu n’e plus de ce monde ! Non ! Tu n’as pas le droit de faire ! Je te l’interdis ! » Je me retournais vers le médecin « Je n’en veux plus de cette greffe et personne ne me forcera de la faire. Je n’en veux pas ! Je vais attendre un donneur, un qui sera déjà mort ! Et non d’un qui va se faire mourir pour moi ! »

_________________


    Ç a touche le solitaire perdu dans sa détresse.Des millions d'âmes en guerre d'avoir cru des promesses. Ceux qui marchent dans l'ombre, des tours du mépris juste avant qu'ils ne sombrent: Apparaît l'embellie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweety-crea.e-monsite.com/
ϟ Popularité : 78
ϟ Date d'inscription : 29/07/2011
ϟ Crédits : C'est écrit dessus.



MessageSujet: Re: L'amour nous force à bien des folies!→ ADDISON ♥   Dim 7 Aoû - 16:32

    ADDISON & MATHÉO ♥


CRÉDIT - CSS


    La vie est une succession de choix, qu'ils soient bon ou mauvais, ils font de nous ce que nous somme.Des choix, on passe sa vie entière à en faire. Des bons et des moins bons mais on doit les faire. Alors bien sûr, c’est dur de faire un choix parce que les conséquences sont parfois inconnues. Mais il faut parvenir à faire un choix sans le regretter. En effet, on peut faire un mauvais choix mais il faut savoir l’assumer, savoir pourquoi on l’a fait.Tout ceci est dur, et beaucoup préfèrent laisser les autres faire le choix à leur place parce qu’ils ne savent pas et surtout parce qu’ils ont peur du résultat. Mais l’un dans l’autre, bon ou mauvais, il faut faire des choix dans la vie, c’est la seule façon que l’on a d’avancer ! Certes, je n'ais pas fais que des bon choix jusqu'à maintenant, comme la majorité des gens, certes, vous ne comprenez peut-êtres pas pour quoi je veut donner mes poumons alors que je suis en pleine forme et que je suis loin de mourir.Peut-êtres que c'est un choix suicidaire, d'accord, mais j'ai fais mon choix et même si il n'est pas très bon...voir mortelle pour moi, je m'en fiche royalement et je l'assume totalement, je veut donner l'organes dont a besoin Addison pour vivre.Certes, j'avais passé un accord avec le médecin, mais à moins d'un miracle, je suis prêt à donner mes poumons à Addison. En parlant d'Addison, elle venait tout juste de nous rejoindre , le médecin et moi, dans son bureau. Certes, je n'avais pas une tête très joyeuse comparé à Addison, qui était entrée toute sourire, mais elle avait vite perdu son sourire.Je ne voulais pas lui dire que c'était moi le donneur, je m'étais juste contentais de dire que comme je lui avais promis, je lui avais trouvé un donneur.C'est le médecin qui lui expliqua la situation de A à Z, et donc qui lui expliqua que j'étais son donneur.C'est en me regardant dans les yeux que je vis qu'elle était sur le point de pleuré et elle confirma ce que je pensé, elle n'était pas d'accord, elle ne voulait pas que je me sacrifie pour elle.Pourquoi ça ne m'étonnais pas?Je l'écouta ensuite parlé au médecin. Je leva les yeux au ciel avant de lui dire en la regardant de nouveau et sans que le médecin ne puisse parlé : " Mais arrête tes bêtises Addison! Tout les trois ici présent, on sait que tu a besoin de cette greffe... " Avant que je continue a parlé, le médecin nous annonça qu'il allait nous laissés en parler tout les deux.Par la suite il quitta la pièce. Nous nous retrouvions donc que tout les deux, Addison et moi. Je continua donc a parlé : " Tu veut les poumons d'un mort c'est bien ça?! Si il ne te suffit que de ça, je rentrer et je me tire une balle dans la tête, au moins, après je sais que tu auras des nouveau poumons et que tu pourras continuer à vivre." Dis-je d'une traite, j'étais un peu énervé qu'elle n'accepte pas quelque chose dont elle avait besoin. Je soupira un petit coup avant de prendre ça main que je caressa doucement.Mes yeux remplies de larmes, je continua avec une voix douce. " Addi'...mon coeur...je sais que c'est pas facile à entendre ce que je viens de te dire, ce n'est pas facile non plus pour moi...mais je t'aime, je veut que tu continue à vivre, je sais que tu trouveras quelqu'un de mieux que moi et que tu serras heureuse..." En disant tout ça, j'avais le coeur serré, les larmes aux yeux, d'ailleurs une larme coula après la fin de mon discourt.Je pense que cette situation était aussi dur pour l'un que pour l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ Popularité : 473
ϟ Date d'inscription : 21/07/2011
ϟ Age : 23
ϟ Humeur : Tu aimerais savoir :p
ϟ Crédits : Bazzart and R-G
ϟ Localisation :



MessageSujet: Re: L'amour nous force à bien des folies!→ ADDISON ♥   Dim 7 Aoû - 17:12




    La vie n’est jamais facile, ce n’est pas un conte fée. Parfois on aimerait rester en enfance. C’est une période tellement inoffensif. On ne pense qu’à jouer et à rire. On a pas de problèmes d’argents, ni de soucis familiaux J’étais heureuse, même si je ne réalisais pas encore que j’allais pourvoir continuer. Mais très vite je changer d’avis lorsque le médecin m’expliquait les projets de Mathéo, un acte remarquable et courageux, mais insupportable à admettre pour moi. Non ! Il n’a pas le droit de me laisser toute seule ici avec notre enfant ! On a tellement enduré tous les deux… Tous ne pouvaient pas se finir comme ça en claquant des doigts ! C’était inimaginable. J’étais chamboulé et en énervé qu’il est penser à ça ! Mes yeux était remplient de larmes et inconsciemment j’avais posé ma main sur mon ventre. Je lui clairement comprendre que je ne voulais pas ses organes. Puis j’expliquais au médecin que je ne voulais plus de cet greffe, surtout si elle venait de l’homme que j’aime. « Arrêtes ! Arrête s’il te plait ! Je sais que j’en ai besoin, mais pas des tiens Chéri ! Pas de toi ! Surtout pas toi ! » Le médecin prit les paroles pour nous annonçait qu’il nous laisse quelques instants tous les deux. Je ne le quittais pas du regard. On a un don pour ce disputé… Ca fait des semaines que l’on ne se voit pas et pour un désaccord important on se dispute à nouveau. D’un énervé, je poursuis ! Je me levais vers la fenêtre du cabinet, je l’écoutais avant de me retourner et de lui « Je croyais avoir était claire ! Tu n’as pas le droit, non, tu ne dois pas te sacrifier pour moi ! Je les prendrais pas tes oulons quoi que tu dises ou quoi que tu fasses. Si tu ne fais plus partie de ce moindre, je viendrais te rejoindre ! Alors oublie cette solution Chéri ! Oublie là ! » Les larmes coulaient toute seule. Je crois bien que c’était la première fois que je pleurais devant quelqu’un… J’inspirai un bon coup, avant de m’avancer vers lui. Je m’assis sur ses genoux. Je l’écoutais et je le regardais sans rien dire. « Je ne veux pas l’entendre. Je trouve magnifique ce que tu veux faire, ça me touche mon cœur. Mais, ne meurt pas. La vie ne rimera à rien si tu n’es plus ici. Je t’aime tellement … Je ne supporterais pas que tu sois plus à mes côté. Je t’ai confié ma maladie pour que tu me soutiennes et non pour que tu te sacrifices. Arrête avec tes je veux. Et moi alors ! Moi je veux que tu reste ici, dans ce monde, pour pouvoir élever notre enfant si je ne fais plus partie de ce monde. Tu es quelqu’un de formidable.» Je n’avais pas réfléchis, je lui aie annoncé comme ça, sans réfléchir. .


_________________


    Ç a touche le solitaire perdu dans sa détresse.Des millions d'âmes en guerre d'avoir cru des promesses. Ceux qui marchent dans l'ombre, des tours du mépris juste avant qu'ils ne sombrent: Apparaît l'embellie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweety-crea.e-monsite.com/
ϟ Popularité : 78
ϟ Date d'inscription : 29/07/2011
ϟ Crédits : C'est écrit dessus.



MessageSujet: Re: L'amour nous force à bien des folies!→ ADDISON ♥   Dim 7 Aoû - 18:25

    ADDISON & MATHÉO ♥


CRÉDIT - CSS


    La vie n'est pas quelque chose de tout beau tout mignon, ni quelque chose de simple. Ça, tu ne t'en doute pas quand tu es tout petit, tu te fiche de tout, tu trouve que la vie est belle...mais ta vision des choses change très rapidement. Quand tu es vraiment en âge de comprendre, tu te rend compte que ce que tu imaginé être la vie, n'est enfaîte qu'un tissu de mensonge.Tu te rend compte que la vie facile, sans souci, sans maladie grave, la vie sans problème n'était qu'une illusion. En réalité, la vie est dure et injuste par fois.On l'a tous déjà remarqué et subit.Bref, revenons à notre sujet, Addison et mon envie suicidaire de lui donner mes poumons.Comme ça , ça peut sembler complètement fou, bon ça l'est un peu mais bon...je veut faire ce don d'organe pour sauvé la vie de la femme que j'aime, même si je sais que par la suite, je me retrouve à six pieds sous terre. Malheureusement, Addison n'accepter pas le fait que je veuille me sacrifié pour elle, alors que moi ça me cause quasiment aucun problème. C'est sure qu'avec deux têtes brûlés comme nous, on n'allait pas avancer et surtout trouvé une solution. On est doué quand même nous deux je trouve, on se laisse par une dispute, et là on se revoit après plusieurs longues semaines, et on se dispute encore! Bon en même temps, ce n'était pas une dispute à cause d'une broutille, mais à cause de quelque chose d'important. Tout les deux , nous défendons notre propre opinion, sur le problème de la greffe.Le médecin avait quitté la pièce, pour qu'on puisse en parlé tranquillement tout les deux. Enfin tranquillement, c'est vite dit hein, vu qu'on était tout les deux un peu remonté.Après quelques discourt, Addison vint se posé sur mes genoux et je lui avoua que j'étais désolé de tout lui dire comme ça, mais que c'était mieux pour elle si elle accepté.Elle me répondit que ça la touché ce que je voulais faire, mais que ce n'était pas ce qu'elle souhaité elle. Elle souhaité que je reste en vie pour pouvoir élevé notre enfant. Je resta bloquer ici, je n'entendit même pas la suite de sa phrase. J'était littéralement resté bloqué sur élevé notre enfant. Ces quelques mots raisonnés dans ma tête. Je rêvé ou elle avait bien dit notre enfant. J'avais peut-être mal entendu.Je lâcha doucement sa main puis je posa la mienne sur son ventre et en la regardant dans les yeux je lui demanda: "ATTEND, attend un instant!T'es entrain de me dire qu'il y a une petit être dans ton ventre?!Et dont je suis le père?!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ Popularité : 473
ϟ Date d'inscription : 21/07/2011
ϟ Age : 23
ϟ Humeur : Tu aimerais savoir :p
ϟ Crédits : Bazzart and R-G
ϟ Localisation :



MessageSujet: Re: L'amour nous force à bien des folies!→ ADDISON ♥   Dim 7 Aoû - 18:55




    Se dire que l'on va mourir n'est jamais facile a admettre, surtout quand on a que vingt-trois ans. On a des rêves et des projets, comme se marier, fonder une famille, vieillir avec l'homme que l'on aime et avoir des petits enfants. Oui, depuis que le médecin m'avait annonçait la baisse d'efficacité de mes soins, je voyais la vie en noir. En plus, me voilà aujourd'hui enceinte. Je porte le fruit de notre amour avec Mathéo que peut-être je ne pourrais pas connaître. Au moins, j'aurais fait quelque chose de bien dans ma vie. Tout ce que je souhaite pour cet être qui prend déjà une place importante dans mon coeur, c'est la santé et son bonheur. Je croise les doigts qu'il ne développe pas la maladie de la mucoviscidose. Il a une chance sur 4. Pourvu que je lui donne pas le gêne porteur de la maladie. Ce soir-là un miracle allait se produire puisque mon médecin traitant venait de m'appeler pour m'annonçais d'un donneur d’organe, mais quand je vis que c'était Mathéo l'homme que j'aime et le futur père de notre enfant, je ne souhaitais plus de cette greffe. Il n'a pas le droit de se sacrifié pour moi! Et si je ne suis plus de ce monde dans quelques mois, au moins je lui offrirai le fruit de notre amour. Même si je n'étais pas enceinte, jamais, je dis bien jamais, j'aurais accepté ses poumons. A quoi bon la vie sans la personne que l'on aime. Malheureusement, une nouvel dispute régnait pour un désaccord de chaque côté celui de ne pas voir l'autre mourir. Chose complètement compréhensible! Je finis pas m'asseoir sur ses genoux. Son geste me touchait, certes, mais pas au point qu'il sacrifie sa vie pour moi. Je ne le mérite pas, je suis la femme la plus chieuse sur terre! Plus chieuse et têtue on meurt! Mes paroles sortaient sans vraiment que j'y réfléchissent. Le regardant dans les yeux, je finis pas craché le morceau en lui annonçant que j'attendais un enfant, son enfant. Ce n'était pas rien! Je sais par avance qu'il sera un bon père et que l'enfant sera heureux, du moins si il souhaite le garder. Sa main se glissa doucement sur mon ventre. Un petit mini sourire se dessina sur mon visage. Doucement, je posa ma main sur la sienne. "Euh... Oui. Je suis enceinte et cet enfant et de toi. Tu vas être père, du moins si tu le veux et si tu me promets de bien veiller sur lui. Par contre, tu l'éloigne de la cruella ! S'il te plaît, reste avec moi, vivre les quelques mois de grossesse et.. resté pour lui. Il aura besoin d'un père comme toi. Je sais que j'ai été dure avec toi la dernière fois. Je m'en veux. Mais j'ai besoin de toi et que tu sois à mes côtés jusqu'au dernier moment... " Je passsant ma main dans ses cheveux. " Chéri, tu sais, même si j'ai eu du mal, je me suis fait à l'idée de quitter ce monde si je n'ai pas de donneur. C'est mon destin qui est ainsi et tu ne dois pas t'en faire. Certes, tu vas me manqué, énormément, mais dit toi que je ne souffrirais plus là-haut et que je serais toujours à tes côtés, enfin à vos côtés. Et même la-bàs, je ne cesserais de penser à vous et de vous aimez. Si tu m'aimes vraiment, comme tu me le dis, renonce à ton idée. Je t'en supplie. " Par la suite, je viens doucement plaquer mes lèvres contre les siennes. Même si nous nous étions encore disputé, il m'avait manquer et j'avais besoin de lui.


_________________


    Ç a touche le solitaire perdu dans sa détresse.Des millions d'âmes en guerre d'avoir cru des promesses. Ceux qui marchent dans l'ombre, des tours du mépris juste avant qu'ils ne sombrent: Apparaît l'embellie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweety-crea.e-monsite.com/
ϟ Popularité : 78
ϟ Date d'inscription : 29/07/2011
ϟ Crédits : C'est écrit dessus.



MessageSujet: Re: L'amour nous force à bien des folies!→ ADDISON ♥   Dim 7 Aoû - 19:55

    ADDISON & MATHÉO ♥


CRÉDIT - CSS


    Ce dire que la personne que vous aimez le plus au monde va bientôt est vraiment quelque chose de dure, voir d'impossible.On ne veut pas s'imaginez qu'on va perdre la personne la plus chère à nos yeux.. On ne peut pas, c'est trop dure à accepté, certes certaines personnes s'y font assez facilement et ne font pas grand chose pour essayer de sauvé la personne chère.Moi, je voulais lui offrir mes poumons, même si je devait y laissé la vie, je m'en ficher royalement, je désiré seulement qu'elle continue à vivre. Mais Addison, voyait les choses du point de vu opposé.Elle, elle ne voulait pas que je lui fasse ce don, même si ça pouvais la sauvé.Tout les deux, nous ne voulons pas que l'autre ne meurt.Voila la raison de notre dispute, bon ce n'est pas à cause d'une bricole notre dispute, ça c'est sure. Notre dispute est on pourrait dire normal.Enfin normal car aucun de nous ne veut que ça moitié ne meurt. C'est normal non?! Bah si. Bref, la femme que j'aime était assise sur mes genoux et la dispute c'était atténué, en tout cas nous parlions beaucoup plus calmement, même si au fond on était toujours en désaccord. Pendant une de ses phrases, je crût comprendre qu'elle était enceinte. Je lui demanda donc si j'avais bien compris tout en ayant ma main poser sur son ventre.Je sentis sa main se posé sur la mienne et elle me confirma qu'elle était enceinte et que c'était bien moi le père. Comme quoi, la vie nous réserve de drôle de surprise,sans mentir, je ne m'y attendais pas du tout,j'était à mille lieu de m'imaginer ça, si vous savez!Je continua à l'écouté et je laissa échappé un petit rire quand elle appela Miranda, Cruella .Je trouvais ça marrant.Elle me demanda de resté avec elle, le temps de la grossesse et pour le bébé, et qu'elle avais besoin de moi jusqu'au dernier moment et qu'elle était sure que je ferais un bon père. Je n'en étais pas aussi sure, mais si elle le dit, il ne faut pas la contrarié la demoiselle. Elle passa sa main dans mes cheveux, je n'eut même pas le temps de lui répondre qu'elle enchaîna.Elle m'avoua qu'elle s'était fait à l'idée qu'elle allait mourir si elle ne trouvait pas de donneur. Je l'écouta attentivement, avant de baissé légèrement la tête à la fin de sa phrase. Ça me déprimé tout ça, mais bon , dans un sens, je croyais encore à un donneur potentiel. Je voulais y croire.La jeune femme redressa doucement mon visage avant de s'emparer de mes lèvres.Je ne la rejeta pas, bien au contraire, je prolongea ce doux baisé, ça m'avais manqué, elle m'avais manqué pendant toute ces semaines.Au bout d'un moment, je décolla doucement mes lèvres de celle de la demoiselle et nos front se collèrent doucement.Je plongea mon regard dans le sien, ma main toujours sur son petit ventre que je caressa doucement." On l’élèvera tout les deux cette enfant...je veut encore y croire mon coeur, tout est encore possible, j'en suis sure..." Après ça, je m'empara à mon tour de ses lèvres.Je voulais encore y croire, ce n'était pas possible sinon.Après le baisé, je lui murmura un petit " Je t'aime" au creux de l'oreille. Je ne voulais pas la perdre, elle était trop importante pour moi. bon, maintenant il ne me resté plus qu'a prier pour que le médecin trouve un donneur autre que moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ Popularité : 473
ϟ Date d'inscription : 21/07/2011
ϟ Age : 23
ϟ Humeur : Tu aimerais savoir :p
ϟ Crédits : Bazzart and R-G
ϟ Localisation :



MessageSujet: Re: L'amour nous force à bien des folies!→ ADDISON ♥   Lun 8 Aoû - 14:50



    C'était un acte magnifique qu'il souhaitait faire! Mais je ne pouvais pas accepté qu'il sacriphie sa vie pour moi! Il avait autant de raisons que moi pour resté ici, notamment pour elever notre enfant, du moins si le jeune homme souhaite le gardé. Même si nous venions de nous diputer, j'avais tout de même décider de me poser sur ses genoux. Sans vraiment réfléchir, je lui annonçais que j'étais enceinte, même si ce n'était pas la meilleure façon de lui annoncer... De toute manière il l'aurait était un jour ou l'autre... Peut-être que cet nouvel le fera changer d'avis. Je jouais sur les sentiments. Je sentis sa main se poser délicatement sur mon ventre. J'en déduis qu'il était content de pouvoir être papa. Sur ce je fis un petit monologue en lui expliquant le besoin que j'ai, de sentir sa présence à mes côté quoi qu'il arrive. Je souhaitais qu'il soit à mes côté lors de la première échographie. Puis, je lui confier par la suite que j'étais prête à partir, même si ça me faisait peur ! A vrais dire, ça fait cinq ans que j'attends et aujourd'hui je n'ai plus aucun espoir. Je pris son visage entre mes mains, le releva un peu afin de lui offrir un tendre baiser. Il m'avait manquer ! Je crois pouvoir tout affronter toute seule, mais je me sentais moins forte qu'avant. J'ai besoin de son soutient. Nos fronts se collèrent doucement. Je le regarda dans les yeux. " J'aimerais tellement que ça se passe ainsi. Je souhaite plus que tout de pouvoir avoir ce donneur, pour rester à tes côtés" Comme on dit, l'espoir fait vivre! Même si je n'avais plus tellement d’espoir. "Je t'aime aussi chéri. Je t'aime tellement!" Lui murmurais-je, avant de lui voler un baiser. Puis, je posa ma tête sur son épaule, posant à nouveau ma main sur la sienne. " Tu crois que je vais tenir toute la grossesse? " A peine mes mots finient, la porte du cabinet s'ouvrit. Mon médecin entra à nouveau pour nous annonçait qu'il avait un autre donneur. Je le regarda, devant moi ne sachant quoi dire. Just mes yeux étaient remplient de larmes de joie.

[/quote]

_________________


    Ç a touche le solitaire perdu dans sa détresse.Des millions d'âmes en guerre d'avoir cru des promesses. Ceux qui marchent dans l'ombre, des tours du mépris juste avant qu'ils ne sombrent: Apparaît l'embellie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweety-crea.e-monsite.com/
ϟ Popularité : 78
ϟ Date d'inscription : 29/07/2011
ϟ Crédits : C'est écrit dessus.



MessageSujet: Re: L'amour nous force à bien des folies!→ ADDISON ♥   Lun 8 Aoû - 18:58

    ADDISON & MATHÉO ♥


CRÉDIT - CSS


    Ils faut l'avouer, Addison et moi, nous sommes fort quand même. On se quitte sur une dispute, on ne se voit plus pendant plusieurs longues semaines, et la seul chose qu'on arrive à faire en se revoyant, c'est quoi? Eh bien se disputé évidement!Faut le faire quand même, n'es-ce pas!Quoi que cette dispute était quasiment inévitable il faut l'avouer. Tout le monde se serait disputé à cause de ce sujet, en tout cas tout les couples si ils étaient dans notre situation.C'est vrai que vouloir donné un organe vital alors qu'on est en pleine forme et qu'on a aucune raison médicale de mourir, c'est sur que de vouloir faire ça pour la personne qu'on aime, c'est une belle preuve d'amour certes, mais c'est aussi du suicide pure et dure. Mais bon...l'amour nous pouce à bien des folies et ça je peut le confirmer. Aucun de nous deux ne voulait que l'autre ne meurt.C'était totalement normal, c'était humain après tout.Après cette dispute nous nous étions calmé et nous nous étions retrouvé. Comme on dit, après la pluie vient le beau temps hein!J'étais toujours assit sur ma chaise et Addison s'était assise sur mes jambes et c'est là qu'elle m'avoua qu'elle était enceinte de moi. Honnêtement, j'avais un peu de mal à le croire mais en même temps, j'étais heureux, avoir un enfant...certes c'est une grosse responsabilité, mais c'est aussi un accomplissement en sois!Elle m'avoua qu'elle aimerait que je reste au près d'elle et du bébé jusqu'à la fin, et de prendre soin du bébé quand elle ne sera plus là. Je ne pouvais pas imaginé qu'elle allait mourir et qu'elle n'allait pas voir notre enfant grandir, c'était totalement inconcevable. Je lui avait avouer qu'on élèverait ce gamin ensemble, je voulais encore y croire, même si les chances étaient vraiment mince,mais il rester quand même un espoir.Elle m'avoua qu'elle aimerait plus que tout avoir un donneur. Après ces mots, je m'étais emparé de ses lèvres et je lui avais murmurer un petit je t'aime, j'avais besoin de le lui dire et je pense qu'elle avait aussi besoin de l'entendre. Elle me répondit qu'elle m'aimais aussi. Ce qui me fis légèrement sourire avant qu'elle me vole un baiser.J'avais toujours une de mes mains sur son ventre que je caresser doucement avec mon pouce.Je sentis sa main se posé sur la mienne et sa tête se posé sur mon épaule.Elle me demanda si je pensé qu'elle allait tenir la grossesse.J'eut juste le temps d'ouvrir la bouche, mais je n'eut pas le temps de prononcer un mot que la porte s'ouvrit.Je tourna la tête vers le médecin qui venait d'entrer, et il nous annonça qu'il y avait un autre donneur.J'avais toujours la bouche grande ouverte, et un grand sourire se dessina sur mes lèvres.Je n'en revenais pas. Il était sérieux. Non, ce n'est pas possible, je devais être entrain de rêvé!je m'adressa au médecin et je lui demanda : " Vous êtes sérieux?!" Le médecin hocha la tête de haut en bas.Je n'en revenais pas. " Et l’opération, ce serait pour quand?!" Le médecin me répondit que c'était une histoire d'heure. Je me retourna vers Addison et je lui déposa à rapide baisé avant de lui dire : "Mais c'est génial mon coeur!!!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ Popularité : 473
ϟ Date d'inscription : 21/07/2011
ϟ Age : 23
ϟ Humeur : Tu aimerais savoir :p
ϟ Crédits : Bazzart and R-G
ϟ Localisation :



MessageSujet: Re: L'amour nous force à bien des folies!→ ADDISON ♥   Mer 10 Aoû - 11:10



    Cela fait cinq ans que je me bas, cinq ans que j'attends un donneur et cela fait plusieurs mois que je ne crois plus à avoir le don d'organe vitale pour vivre, deux nouveaux poumons. J'avais étais appelé par mon médecin traitant pour m'annoncer qu'il avait un donneur. Evidemment, lorsque je compris qu'il s'agissait de Mathéo j'étais hors de moi. Il était hors de question que l'homme que j'aime se sacrfie pour moi. J'avais des projets, du moins on avait batit un projet tous deux, voir notre enfant grandir. Du moins, pour ma part est de le porter le plus tard possible. Je voulais qu'il s'occupe de notre enfant qu'on a fabriqué en s'aimant. Certes, c'était un accident, on ne s'était pas protéger lors de notre denier rapport, mais au moins, j'aurais fais quelque chose de bien dans ma vie.Il avait l'aire heureux de le garder et il croyais encore que je serais à leur côtés. Mais un nouvelle allait bouleverser mes projets ! J'avais un donneur, non pas Mathéo, mais un homme qui venait de décèdait dans l'hopital et qui était donneur. Ce n'était plus qu'une question d'heure! Je n'avais pas les mots, j'en revenais pas.A vrais dire, j'ai du mal à réaliser de ce qui m'arrive. J'allais vivre! J'allais mettre au monde notre enfant et j'espèrais plus que tout que Mathéo vienne habitait à la maison. Seul Mathéo posait des questions, tout comme si c'était vraiment sérieux, dans combien de temps et j'en passe. Je réponddit à son baiser, avant de déposer mon regard sur celui de mon amoureux, les yeux remplient de larmes. " Je... Je vais vivre?! Je vais vivre, je vais vivre!" Dis-je encore avec surprise et incertitude.

    Désolée, ce n'est pas fameux :/

_________________


    Ç a touche le solitaire perdu dans sa détresse.Des millions d'âmes en guerre d'avoir cru des promesses. Ceux qui marchent dans l'ombre, des tours du mépris juste avant qu'ils ne sombrent: Apparaît l'embellie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweety-crea.e-monsite.com/
ϟ Popularité : 78
ϟ Date d'inscription : 29/07/2011
ϟ Crédits : C'est écrit dessus.



MessageSujet: Re: L'amour nous force à bien des folies!→ ADDISON ♥   Mer 10 Aoû - 19:03

    ADDISON & MATHÉO ♥


CRÉDIT - CSS


    L'amour nous force à bien des folies...ça je peut vous le confirmé, pour vouloir allé donner ses organes à la personne qu'on aime, c'est vrai que c'est de la folie. Non... du suicide! Mais bon...vous savez parfaitement qu'on est capable de tout et de n'importe quoi par amour. Certes, je n'avais pas vu la belle Addison pendant plusieurs longues semaines, mais ça ne m'avais pas empêché de venir à l'hôpital pour faire ce que je semblé...normal.Bah oui, pour moi, sauvé la personne à qui appartiens mon coeur, c'est tout à fait normal.Enfin...après ce n'est que le simple avis d'un petit professeur de photographie et d'un casseur de démon à ses heures perdus.Nous nous étions disputé...encore oui, je sais que ce n'est pas super, mais bon, comme on dit, après la pluie vient le beau temps.Et c'était ce qui c'était passé, après la dispute...enfin non, après notre conversation un peu houleuse, on c'était calmé et on avait discuté tranquillement.Elle m'avait avouée qu'elle était enceinte...de moi! Je n'en revenais pas, mais en même temps j'étais heureux, c'est quelque chose quand même de se dire qu'on va entendre dans quelques mois, un petit enfant vous appelez "papa",ça fait bizarre je trouve et surtout, j'avais peur...peur de ne pas êtres un bon père, mais bon, on passe quasiment tous par là! Quoi qu'il en soit, après quelques minutes de calme, le médecin entra dans la pièce et nous annonça qu'il y avait un donneur, enfin donneur autre que moi.Ce qui nous arrangé autant Addison que moi, au moins, on n'allait plus ce disputé à se sujet là!Dés que le médecin nous avait annoncer qu'il avait un nouveau donneur, mon coeur de fit qu'un bond! Mais c'était génial tout ça, je n'en revenais pas, je me demandé si je rêvé! A parement non, j'avais demandé au médecin si il plaisanté, il m'avais répondu que non, je lui avais ensuite demandé dans combien de temps l'opération pourrait se faire. Il m'avais répondu que ça allait se faire dans quelques heures. J'étais vraiment heureux, je n'en revenais pas, bon pas autant qu'Addison à parement.En même temps ça peut se comprendre, ça fait cinq longues années qu'elle attend qu'on lui dise ça, c'est totalement normal.Après quelques minutes, une infirmière vint cherché Addison afin de la préparée et de la mettre dans une chambre en attendant qu'on l’amène dans un bloque. Addison partit avec l'infirmière et moi je discuta un peu avec le médecin, qui m'annonça qu'il y avait quand même un risque majeur, celui que le corps d'addison rejette la greffe, mais il ne valais mieux pas y pensé.Après quelques minutes, je laissa le docteur allait faire ce qu'il avait à faire, pendant ce temps, j'alla me cherché un café. J'attendit une bonne quinzaine de minutes, une infirmière vint me cherché, je jeta mon goblet de café qui était vide et je la suivit. Elle m'enmenna jusqu'a la chambre de la demoiselle Campbell.Une fois arrivé devant la chambre, j'entra et je vis la demoiselle allongée sur le lit. Je m'approcha du lit puis je déposa un doux baisé sur les lèvres de ma belle avant de lui dire: " Tu es toujours belle, même habillé comme ça!" C'est vrai que la tenu qu'on nous force à porté à l'hôpital n'était pas trop "classe". Mais bon, je la trouve toujours aussi belle, même habillé comme ça.Je m'assit à ses côté sur le lit et je prit doucement sa main avant de lui demandé: " Ça vas, tu stresse pas trop?" Bah oui, c'est vrai que généralement, les gens stresse pour des opération aussi lourde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ Popularité : 473
ϟ Date d'inscription : 21/07/2011
ϟ Age : 23
ϟ Humeur : Tu aimerais savoir :p
ϟ Crédits : Bazzart and R-G
ϟ Localisation :



MessageSujet: Re: L'amour nous force à bien des folies!→ ADDISON ♥   Jeu 11 Aoû - 13:09




    L'espoir fait vivre. C'est ce que l'on dit. Aujourd'hui j'y crois! L'espoir fait vivre !Je me souviens de la dispute qu'"on a eut, il y a maintenant plusieurs semaines, trois pour être plus précise. J'ai était infect avec lui. Je l'ai évité, je nrépondait pas a appels. Malgres tout ça, il fut pret à m'offrir ses poumons pour pouvoir vivre! C'est un acte que je n'oublierais jamais. Lorsque le médecin m'annonçait qu'il avait un donneur, entre nous je n'y croyait pas! C'est totu de même incroyable comment une nouvelle peut basculer votre vie. Avec cette greffe, j'allais pourvoir faire des projets, aboutir à mes rêves! Je reprendrais la danse, c'est sur! J'ai eu une seconde chance, il faut désormait que je me fasse confiance, que je reprenne confiance en moi.Certes on est dans la réalité, mais j'ai tout simplement l'impression de nager dans un grand et merveilleux rêvé éveillé. D'ailleurs, je suis resté longemps à regarder mon médecin trait, sans prononcer un mot, par la suite, je ne sais combien de fois je me suis répétée, je vais pouvoir vivre. J'essayais de m'en convaincre ! C'est un miracle qui m'arrive à la minute que je vous parle. Je ne me rend toujours pas compte de la chance que j'ai ! Tout s'accèlère. A peine la nouvelle annoncer, une infirmire vient me chercher. Je vole un tendre baiser à mon amant avant de la suivre. Elle était vraiment gentille!Elle m'aida à me préparer puis elle répondit à toute mes petites questions, comme par exemple, "le bébé, il ne lui arrivera rien?" etc... Oui, certes j'allais vivre, mais je ne voulais être certaine que mon enfant ira bien aussi! Rien de plus normal pour une mère de s'inquièter sur l'état de son futur enfant. Une fois prête, je demanda à l'infirmière d'allait chercher Mathéo avant l'opération. J'avais besoin de sentir sa présence. La voilà partit et me voilà dans cette chambre vide toute seule. A vrais dire, je commençais à engoisser. Je n'ai jamais aimer une anesthésie génèral, j'au toujours eu peur de ne pas m'en sortir. Au moins, je ne souffrirais pas... Mathéo fit son entré dans la pièce, quelques miinutes plus tard.Je ris légèrement à son compliment. "Ne te moque pas de mooi!ces vêtements sont horribles!" Je souris doucement, avant d'entrelacer nos doigts. " Si, énormément. Cen'est pas mon genre, mais si je rejette la greff ou alors si le bébé n'apprécie pas l'intervention u si j'y reste!je me serais battut pour rien !"

[/quote]

_________________


    Ç a touche le solitaire perdu dans sa détresse.Des millions d'âmes en guerre d'avoir cru des promesses. Ceux qui marchent dans l'ombre, des tours du mépris juste avant qu'ils ne sombrent: Apparaît l'embellie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweety-crea.e-monsite.com/
ϟ Popularité : 78
ϟ Date d'inscription : 29/07/2011
ϟ Crédits : C'est écrit dessus.



MessageSujet: Re: L'amour nous force à bien des folies!→ ADDISON ♥   Jeu 11 Aoû - 18:42

    ADDISON & MATHÉO ♥


CRÉDIT - CSS


    La vie nous réserve souvent des surprises, des bonnes comme des mauvaise., il y a quelques années,j'avais eut une surprise dont je me serais vraiment passé! La mauvaise surprise, eh bien c'était d'avoir retrouvé mes parents mort dans le salon le lendemain de ma remise de diplôme.Addison, elle de son côté, il y a 5 ans, on a découvert qu'elle était atteinte de la mucoviscidose . C'est sure, que se soit du côté d'Addison, que du mien,nous n'avons pas eut que des bonnes surprise dans notre vie.Mais parfois, il y a des super surprise, des super bonne nouvelle!Il y a un peu plus d'un quart d'heure, voir déjà une vingtaine de minutes, le médecin traitant d'Addison nous avait annoncer qu'il avait un donneur autre que moi, un donneur qui venait à peine de mourir.C'était fou quand même, comme un une fraction de secondes tout peut changé.Autant que se soit Addison ou moi, on avait tout les deux était extrêmement surpris, mais bien évidement, on avait été vraiment bien surpris, c'était une super nouvelle, c'était la meilleurs nouvelle qu'on a put avoir.Bref, une infirmière était venu cherché la jeune demoiselle Campbell.Moi, j'avais discuté avec le médecin traitant,il me rappela que cette opération était tout de même assez risqué, et qu'il fallait juste espérer que tout se passe bien, même si normalement, ça devrait bien se passé.Eh puis, il valait mieux êtres positif hein!Une fois qu'Addison fût prête, une infirmière était venu me cherché et m'avais emmené jusqu'à la chambre de la demoiselle. je me suis installé à côté d'elle et je l'avais complimentais, même si c'est vrai que cette tenu est vraiment horrible, mais bon. Elle me répondit de ne pas se moquer d'elle, et que ces vêtements étaient horrible. Nos doigts s'entrelaça et le la regarda dans les yeux et je lui répondit avec un petit sourire tout en rapprochant mon visage du sien: " Ma princesse elle est toujours belle! Même dans cette tenu pas terrible de l'hôpital." Je déposa par la suite un doux baisée sur les lèvres de mon amante, puis après un petit moment, je recula mon visage du sien avant de lui demandé si elle ne stressé pas trop.J'écouta attentivement sa réponse, c'était tout a fait normal qu'elle s'inquiète, moi aussi d'ailleurs je m’inquiète, mais bon, on sait tous que cette opération est risqué, mais bon, si on ne tente pas, on ne peut pas savoir ce qui va se passé.Mais bon, il fallait espéré pour que tout se passe bien!Je déposa un baiser sur le main de mon amante avant de lui dire avec un petit sourire: " Tout se passera bien mon coeur! Et je te promet d'être là a ton réveil!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ Popularité : 473
ϟ Date d'inscription : 21/07/2011
ϟ Age : 23
ϟ Humeur : Tu aimerais savoir :p
ϟ Crédits : Bazzart and R-G
ϟ Localisation :



MessageSujet: Re: L'amour nous force à bien des folies!→ ADDISON ♥   Sam 13 Aoû - 12:52




    Si j'ai bien appris un truc, c'est de vivre sa vie, de profiter de chaque instants que la vie nous offre, car on ne sait jamais quand elle peut se finir. Sa peut-être dans une heure à cause d"une voiture qui vous passe dessus ou dans soixante dix ans, de vieillesse. La vie nous réserve de bien drôle de surprises ! Certaines embellit nos vies, comme Mathéo, qui m'apporte beaucoup de bonheur depuis que je me suis glissée nues dans ses bras, mais aujourd'hui il y a cette greffe, qui m'offre une seconde chance de vivre, de réaliser mes rêves et mes projets. J'ai bien l’intention de profiter de ma grossesse et convaincre mon amant d'abandonner ma sorcière de demi-soeur pour vivre avec nous, le bébé et moi, mais aussi de reprendre la danse, de reprendre encore confiance en moi, afin de mettre mes petits chaussons de danses. Etant plus jeune, j'ai une danseuse talentueuse, avec un avenir prometteur! J'avais fais de nombreux concours que j'avais remporté. Mais après ma chute et ma lourde opération, j'avais tout laisser tomber. Trop peur de retomber. Oui, même si je ne le montre pas, je suis parfois peureuse et je ne dis rien, d'ailleurs, personne ne sait de mon mauvais parcours pour la danse. Quand on m'annonçait ma seconde chance, j'étais heureuse et surprise. J'étais prête pour l'opération, allonger dans la chambre de l’hôpital en attendant qu'on vienne me chercher. Mathéo était à mes côtés, chose que j'appréciais vraiment puisque j'étais terrorisé, du moins, stressé. Il me complimenta, mais je pris ça pour une petit moquerie. Mais, je souris de plus belle, lorsqu'il me complimenta à nouveau. " Tu es adorable." Je prolongea sn tendre baiser. Je lui confias que j'étais terrorisé. J'angoisser pour tout, pour le bébé, pour moi. " J'espère que tu as raison et tu as interet si j'en ressort vivante d'être prêt de moi. Euh.. Tu pourrais me rendre un service? Tu pourrais prendre mon portable dans mon sac et prévenir Jhules, ma meilleure amie de ma greffe s'il te plais. " Elle m'avait tellement redonner le sourir cet après midi, quand je lui ai donner la nouvelle sur ma maladie. Elle m'avait dit de ne pas lâchait!


_________________


    Ç a touche le solitaire perdu dans sa détresse.Des millions d'âmes en guerre d'avoir cru des promesses. Ceux qui marchent dans l'ombre, des tours du mépris juste avant qu'ils ne sombrent: Apparaît l'embellie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweety-crea.e-monsite.com/
ϟ Popularité : 78
ϟ Date d'inscription : 29/07/2011
ϟ Crédits : C'est écrit dessus.



MessageSujet: Re: L'amour nous force à bien des folies!→ ADDISON ♥   Sam 13 Aoû - 14:26

    ADDISON & MATHÉO ♥


CRÉDIT - CSS


    Quand on est petit, on nous dit toujours que tout va bien, que la vie est belle,on nous fait croire que la vie est un conte de fée. Mais tout ça n'est qu'un immense mensonge! La vie n'est pas un conte de fée, loin de là! Dans la vie, il y a des évènement tragique, il y a des meurtres, des maladies, les gens qui meurt de faim,des gens pauvre.Bref, la vie n'est pas tout le temps rose! Bon, c'est vrai que la vie n'est pas fait que de malheur,bien au contraire, mais ça arrive, tout le monde ,peut importe notre couleur de peau, nos origines,la langue que l'on parle, tout le monde est susceptible d'avoir des gros malheur.Heureusement qu'il y a ce que l'on peut appeler des "miracles". Comme avec Addison, elle qui est atteinte de la mucoviscidose et qui attendait depuis maintenant 5 ans un donneur pour qu'elle ait de nouveau poumons. Ce soir on lui en avait trouver un. Certes j'avais voulut êtres le donneur , mais la demoiselle n'avait pas accepter.Mais par chance, son médecin traitant lui a trouvé un autre donneur que moi.C'était miraculeux!C'est vrai, combien de pour cent de chance, elle avait de trouvé un donneur? Personnellement, je ne sais pas exactement mais je sais qu'elle avait de faible chance,car les donneur se font de plus en plus rare.En tout cas, on peut dire qu'Addison a énormément de chance. Bon, c'est vrai qu'il y a des risque,tel que son corps n'accepte pas la greffe ou autre. Cette opération peut se passé super bien comme elle peut se passé super mal, c'est comme tout, il y a toujours des risque, mais si on n'essaie pas, on ne peut pas savoir si ça peut marché ou pas!On peut dire que la vie est une roulette russe, on peut mourir n'importe quand.Enfin bref! La demoiselle Campbell était installer dans un lit d'hôpital tout en étant habiller de la super tenue que l'on nous force à porté en tant que patient! Non mais sérieusement, cette tenue est horrible, vous êtes d'accord avec moi?! Oui, c'est bien ce que je me disait, mais bon, a mes yeux, même avec un sac poubelle comme tenu, Addison sera toujours aussi belle. Moi, fou amoureux de la demoiselle?! NON JAMAIS...Bon d'accord, je ment, je sais que je suis un mauvais menteur! Oui je suis raide dingue amoureux d'Addison!Et ça je pense qu'elle l'a compris, même si je n'ai pas encore quitté Miranda, mais sans vous mentir, ça ne saurait tardé!Déjà que j'y pensait fortement depuis un moment et évidement, après avoir apprit que mes sentiments étaient réciproque et après l'annonce de la grossesse de mon amante, il n'y avait pas photo, j'allait quitter ma fiancée actuelle.Ce n'est pas par obligation que je veut quitter Miranda pour Addison et notre enfant, mais tout simplement parce que je ne ressent plus rien pour ma fiancée, et que je suis fou amoureux de mon amante.Bref, revenons à notre sujet principal! Addison était donc allongée sur son lit d'hôpital, et moi j'étais assis à côté d'elle.Je l'avait complimentait plusieurs fois, et je savais qu'elle croyait que je la taquinée,mais ce n'était pas le cas...mais bon, il vaut mieux ça plutôt qu'elle le prenne mal hein!Je lui adressa un petit sourire quand elle m'annonça que j'était adorable.Nous nous embrassions puis elle me confia ses crainte par rapport à l’opération, ce qui es tout a fait normal!J'essaya de la rassurer et je lui promis que je serais là à son réveil.J'avais le prés-sentiment que tout aller se passé à merveille, ou du moins je le souhaité!La demoiselle m'annonça que j'avais intérêt d'être là à son réveille. J'eut un petit rire.Comment ça j'avais intérêt?!Non, mais de toute façon, je me devait d'être là!Elle me demanda ensuite si je pouvais lui rendre un service. J'hocha la tête de haut en bas comme pour lui dire oui. Elle me demanda de prendre son portable et de prévenir Jhules, qui est sa meilleure amie de sa greffe.je me leva et je me dirigea vers le sac de la demoiselle. Je fouilla un peu dedans vu que j'étais à la recherche de son téléphone.C'était vraiment un sac de fille, avec tout et n'importe quoi dedans! Razz Bref, après un petit moment, je trouva le dit téléphone. Je le déverouilla avant de chercher la dite Jhules dans le répertoire de la demoiselle tout en revenant vers le lit. Je trouva une seul Jhules, et c'était Jhules Summers. Je ria intérieurement.Ahah, la vie est amusant je trouve, c'est vrai, c'est drôle quand même que la meilleure amie de la femme que j'aime sois une personne que je ne supporte pas trop.C'est drôle je trouve, bon, il vaut mieux en rire plutôt que d'en pleuré!Je tendis le téléphone à la demoiselle. Je ne savais pas si elle voulait l'appeler ou bien lui envoyer un sms. " Tiens, je pense qu'il vaut mieux que se soit toi qui la prévienne vu que c'est ta meilleure amie." La jeune femme prit son téléphone en me remerciant.J'hocha légèrement la tête comme pour lui dire de rien.Je me rassis tranquillement à la place que j'occupé précédemment et je la laissa faire ce qu'elle avait à faire, donc prévenir Jhules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ Popularité : 473
ϟ Date d'inscription : 21/07/2011
ϟ Age : 23
ϟ Humeur : Tu aimerais savoir :p
ϟ Crédits : Bazzart and R-G
ϟ Localisation :



MessageSujet: Re: L'amour nous force à bien des folies!→ ADDISON ♥   Dim 14 Aoû - 10:12




    On est riche que de ses amis, c'est dit ! C'est tellement vrais!Je n'ai pas à me plaindre de mon côté, je m'entends assez bien avec mon paternel et mon frangin, mais je dois bien avouer que Mathéo et Jhules m'avait apporté un immense soutient lorsqu'ils avaient était mis au courant pour ma maladie assez grave. D'ailleurs, c'était les deux seules au courant. Mon amant, était déterminé à sacrifié sa vie pour la mienne ( ce n'est pas un belle preuve d'amour tout ça :p ?!), ma meilleure amie avait réussit à me convaincre, l'après-midi même, à garder espoir, de ne pas baisser les bras et surtout me battre pour nous trois, le bébé, Mathéo et pour moi. Comme quoi, elle avait raison. L'espoir fait vivre! C'est aujourd'hui, que mon miracle arrivera ( dire que je n'ai jamais crut aux miracles...). Un donneur venait de mourrir dans l'hôpital même ou Mathéo et moi, venions de nous prendre la tête pendant quelques instants, pour savoir qui allait vivre ou mourir. Evidemment, j'était contre son geste qui me touchait énormément. L'infirmière était venut me chercher afin de me préparer pour l'opération. J'aurais du être heureuse de ce qui m'arrivait, mais j'étais stresser de ce qui pouvait arriver. Et si mon corps rejeter la greffe? Et si le foetus ne supportait pas l'opération et que je fasse une fausse couche ? Et si je mourrais ? Je laisserais Mathéo avec ma cruella de demi-soeur diabolique! Et si ? C'est tout de même incroyable, avec tous nos si, on pourrait recrée un monde. Pour moi, se serait un monde sans guerre, avec l'homme que j'aime. Une chose est sure, la vie serait plus belle ! A la fin de notre tendre baiser, je lui demander si ce dernier pouvait contacter ma meilleure amie, Jhules, pour lui annoncer de la nouvelle ! Elle méritait d'être au courant, après tout, elle avait réussit à me redonner le sourire cet après midi même.Il seleva, pour prendre mon sac, dans lequel il fouilla afin de pouvoir prendre mon téléphone portable. Il me tendit mon portable, que je pris. " Je te remercie."Lui répondis-je avant de me redresser. Je composais dans un premier temps son numéro. J'attendis quelques instants, mais étant donner qu'elle ne répond pas, j'entra dans mon menu, pris l'option essage pour lui écrire un texto. Un fois le texto finit, j'appuie sur la touche envoyer et je le tendis à mon tour à Mathéo. les infirmières devraient plus tarder. " Mathéo, si je ressors vivant de cette opération.. Euh... Tu m'as dis que tu t'en fichais de la Cruella.. Euh.. Je me disais que si s'étais vraiment le cas et si tu m'aimes vraiment, comme tu le dis.. J'aimerais tellement que tu viennes avec nous à la maison." Lui répondis-je en le regardant dans les yeux. A peine ai-je finis ma phrase, qu'un infirmière vient me chercher pour le bloc opératoire. Je m'approcha de ses lèvres pour lui voler un baiser, étant angoisser par ce qui allait arriver. " J'aimerais que tu sois à mes côtés si je me réveille. Je... Je veux que tu sois la première personne que je vois en ouvrant les yeux"


_________________


    Ç a touche le solitaire perdu dans sa détresse.Des millions d'âmes en guerre d'avoir cru des promesses. Ceux qui marchent dans l'ombre, des tours du mépris juste avant qu'ils ne sombrent: Apparaît l'embellie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweety-crea.e-monsite.com/
ϟ Popularité : 78
ϟ Date d'inscription : 29/07/2011
ϟ Crédits : C'est écrit dessus.



MessageSujet: Re: L'amour nous force à bien des folies!→ ADDISON ♥   Dim 14 Aoû - 18:15

    ADDISON & MATHÉO ♥


CRÉDIT - CSS



    Si vous m'aviez demander un quart d'heure avant...non, même une ou deux minutes avant si je pensais que les miracle existe, je vous aurais répondu que non, ça n'existé pas, que ce n'était qu'un truc qu'on fessait gobé au petit. Mais, là, à l'heure qu'il est, je doit avoué, que les miracles ça peut arrivée, à moins qu'on considère le nouveau donneur d'Addison comme un gros coup de chance. En même temps, c'est vrai, combien de pour cent de chance avait la jeune mademoiselle Campbell, d'avoir un donneur autre que moi, le soir même où je m'était présenter devant son médecin pour qu'on prenne mes poumons pour les greffer sur la demoiselle, personnellement je dirais beaucoup moins de 0.001%. C'est vrai, c'est un signe du destin, c'est un miracle!Quoi qu'il en soit, miracle ou pas, Addison allait se faire greffer dans la nuit, donc dans à peine quelques heures au grand maximum.Certes il y a des risques, le corps de la demoiselle, pourrait ne pas accepter la greffe, ou bien elle pourrait y resté sur la table d'opération, ou même, il pourrait y avoir des complication pour l'enfant, ou bien il pourrait ne pas supporté l'intervention.C'est vrai, comme pour toute opération il y a des risques...Mais bon, si on ne tente pas le coups, on ne pourra pas savoir si ça aurait marché ou pas.Mais bon, il ne vaut mieux pas pensé à tout ce qui pourrait se passé pendant l'intervention.Il nous restait juste a espérer pour que tout ce passe bien, autant que se soit pour Addison que pour le bébé.Quoi qu'il en soit, nous étions tout les deux dans une des chambre de l'hôpital.La demoiselle était sur le lit. Nous discutions de ses craintes par rapport à l'opération.Ce qui était totalement normal,je l'avoue, moi aussi ça m’inquiète également, bah oui, pensé que la femme qu'on aime et/ou que notre enfant va peut-être mourir,c'est vrai que c'est extrêmement inquiétant!Mais bon, j'essayais de la rassurer, en même temps, je pense que j'essayais de me rassurer pas la même occasion.Elle m'avais par la suite demander de prendre son portable pour qu'elle puisse prévenir sa meilleure amie, qui n'est autre que Jhules, un fille que j'ai un peu de mal a supporter, tout comme elle d'ailleurs!C'est assez drôle je trouve! Bref, je m'étais levé puis je l'avais tendu à Addison qui le prit. Je m'installa de nouveau à côté d'elle. Je la laissa faire ce qu'elle avait à faire sans un bruit, jusqu'à ce qu'elle me tendit son portable.Je le pris avant de le mettre dans ma poche.J'allais le ranger plus tard, vu que les infirmières n'allaient surement plus trop tardé.Je pris de nouveau la main de la demoiselle.Je l'écouta attentivement.Elle voulait que je vienne vivre avec elle, ou du moins que je quitte Miranda et qu'on vive ensemble.A peine sa phrase finit, une infirmière vint dans la chambre.C'était l'heure.On allait en parler plus tard, mais pour moi c'était évident.Il fallait juste que je parle sérieusement à Miranda, ce qui n'allait pas trop tardé.Elle me vola un baisé ce que je prolongea rapidement. Nos lèvres se séparèrent puis je me leva.Je l'écouta, elle voulait que je sois la première personne qu'elle verra en se réveillant.Je déposa un baiser sur son front." Je serais là ma princesse, je te le promet!" Je la prit ensuite dans mes bras avant de lui chuchoté doucement au creux de l'oreille:" Je t'aime Addison...tout ira bien!"Je me décolla ensuite de la demoiselle avant de déposé un doux baiser sur ses lèvres.Une fois nos lèvres décollées, l'infirmière nous annonça qu'il fallait y allait.J'hocha la tête de haut en bas comme pour lui dire ok.Je déposa un doux baiser sur la main de la demoiselle avant de lui dire:"A tout a l'heure ma chérie!"L'infirmière emmena ensuite la demoiselle hors de la chambre.Bon, c'était partit!Je me laissa tombé sur le fauteuil qui se trouver dans la chambre.Il me rester plus qu'a prier pour que tout se passe bien. Moi qui n'a jamais prier de toute ma vie, il fallait que je le fasse.
    Le temps passa, et ce fût quelques heures plus tard qu'on ramena Addison dans la chambre.Pendant toutes ces longues heures, je n'avait fait que boire du café. Pourquoi? Non pas parce que j'était fatigué, mais tout simplement parce que je m’inquiètais. Bon, je n'avais pas bu que du café,j'avais fait les cent pas dans la chambre. Bref, dés qu'on l'emmena dans la chambre, le médecin était venu.Je lui demanda comment ça c'était passé. Il m'annonça que tout c'était parfaitement passé, et qu'elle devrait se réveiller dans un petit moment.J'hocha la tête comme pour lui dire ok. Le médecin et les infirmière sortirent de la pièce, je m'approcha de la demoiselle Campbell. je pris doucement sa main. Il ne me rester plus qu'à attendre qu'elle se réveil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ Popularité : 473
ϟ Date d'inscription : 21/07/2011
ϟ Age : 23
ϟ Humeur : Tu aimerais savoir :p
ϟ Crédits : Bazzart and R-G
ϟ Localisation :



MessageSujet: Re: L'amour nous force à bien des folies!→ ADDISON ♥   Dim 14 Aoû - 23:00




    Lorsque j’ai appris la nouvelle de ma grossesse, il y a un ou deux jours, j’étais deux fois plus terrorisé. L’enfant était de Mathéo puisque je suis enceinte de trois semaines et que ça fait trois semaines que je ne lui adresse plus la parole. J’avais voulut qu’il m’oublie, qu’il passe à autre chose, j’étais même prête à accepter le fait qu’il épouse ma Cruella de demi-sœur. Vous allez vous demander pourquoi. Pour la simple et bonne raison que j’ai paniquée lorsqu’il m’a avoué ses sentiments qui sont complètement réciproque et sans vraiment réfléchir je lui avais confié mon état de santé qui s’était aggravé. Il ne me restait que quelques mois à vivre. Pourquoi vivrait-il avec une mourante ? A quoi bon ! C’est vrai, je vais être dans ses bras pendant peut-être un ou deux mois et voilà, on en arrête là, car je me serais endormi pour un sommeil infini. Certes j’aurais été la femme la plus heureuse du monde, mais lui il aurait été l’homme le plus malheureux du monde… Mais ce soir, il m’a prouvé qu’il m’aimer, bien plus que je ne le pensais puisqu’il était prêt à sacrifier sa vie, en m’offrant ses poumons. Un acte que je n’oublierais jamais de sa part. Entre nous, si ça ce n’est pas une belle preuve d’amour, c’est quoi alors ?! C’est presque romantique, vous ne trouvez pas ?! Bref, mais voilà qu’à l’instants même ou je vous parle, je suis dans une des chambre de l’hôpital auprès de l’homme que j’aime, Mathéo. Malgré mes angoisses de l’opération, sa présence m’apaisé inconsciemment. Je lui avais demandé, évidemment gentiment, si ce dernier pouvait prévenir ma meilleure amie, Jhules qui m’avait remonté le moral l’après midi même. J’ai vraiment de la chance d’avoir une amie comme elle. Ne répondant pas à son téléphone portable, je pris la décision de lui envoyer un texto, comme ça elle sera prévenue et je voulais qu’elle le soit. Ca compté beaucoup pour moi. Une fois chose fait, je tendis le portable à ce dernier afin qu’il puisse le ranger. Il le glissa dans sa poche. Heureusement que je le connais, sinon j’aurais pété une crise qu’il ne le range pas. Mon portable c’est mon petit bébé. Lorsqu’il prit à nouveau ma main, jeune le lâchais plus du regard. J’avais hésité de me lancer pour lui dire ce que je souhaitais et ce que je voulais. De toute manière s’il refuse pour x ou y raison, j’arriverais à le convaincre, je suis quelqu’un de têtu et de déterminée. Quand je souhaite quelque chose je l’obtiens toujours ! Je lui confiai que je voulais qu’il quitte Miranda afin qu’il vienne avec nous, le bébé et moi. S’il m’aime vraiment comme il me le dit, je ne vois pas où est le souci, à part peut-être la Miranda en question … Mais tous le monde sait que l’amour triomphe de tout. A peine mon mini monologue finit, une infirmière fit son entrer dans la chambre en nous annonçant qu’il était d’aller au bloc opératoire. Ce n’est pas possible, elle aurait put venir dix minutes plus tard. Au moins j’aurais eut la réponse de mon amoureux… Je pivotai à nouveau ma tête vers lui, d’une voix un peu apeuré je lui confiai que je voulais qu’il soit là à mon réveil. Un petit sourire se dessina sur mes lèvres, lorsque les siennes viennent se déposer sur mon front. Je fus rassuré de l’avoir à mon réveil à mes côtés. Je me blottis par la suite dans ses bras quelques instants. Je dois avouer que j’étais de moins en moins tranquille pour cette opération. Maintenant les cartes sont entre les mains des médecins, après tout si je n’ai pas cette opération je meurs et si je l’ai, j’ai un risque de mourir. Il y a déjà une grande différence, nuance ! « Je t’aime aussi. » Pourquoi il venait de se décoller, je n’avais plus envie d’entrer dans ce bloc, j’aurais tellement aimé qu’il vienne avec moi … Malheureusement, ce n’est pas vraiment possible. Je lui fis un petit sourire, avant de lui répondre à mon tour à tout à l’heure. Sur ceux, l’infirmière m’emmena dans le bloc afin qu’on me fasse faire ma greffe. Une fois là-bas, un frisson traversa mon corps car entre nous, il fait assez froid dans ce genre d’endroit. On m’installait mon catétaire au cas où qu’il faudrait m’injecter un produit s’il y a des complications. Après m’avoir mis le produit pour m’endormir, on me demanda de compter jusqu'à dix, mais évidemment je n’y suis pas arrivé puisque je dormais déjà. L’opération dura plusieurs heures, courte pour moi mais certainement longue pour Mathéo. Lorsqu’elle prit fin, on me ramenait dans ma chambre encore assoupie. C’est peut-être dix minutes plus tard, que j’ouvris les yeux, doucement et avec difficulté. Je vis Mathéo à mes côtés, malgré le fait que je suis dans le coaltar, je lui adressai un petit sourire. « Je suppose que l’opération c’est bien passé. »

    [/color]

_________________


    Ç a touche le solitaire perdu dans sa détresse.Des millions d'âmes en guerre d'avoir cru des promesses. Ceux qui marchent dans l'ombre, des tours du mépris juste avant qu'ils ne sombrent: Apparaît l'embellie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweety-crea.e-monsite.com/
ϟ Popularité : 78
ϟ Date d'inscription : 29/07/2011
ϟ Crédits : C'est écrit dessus.



MessageSujet: Re: L'amour nous force à bien des folies!→ ADDISON ♥   Lun 15 Aoû - 0:31

    ADDISON & MATHÉO ♥


CRÉDIT - CSS


    Vous êtes vous déjà demander que serait la vie sans quelques personnes?Que se soit votre meilleur(e) ami(e), vos frères ou vos soeurs,vos ami(e)s, votre petit(e) ami(e) ou fiancé(e), ou bien votre amant(e)? Vous êtes vous déjà demandé ce qui se serait ou se passerait dans votre vie si chaqu'une de ces personnes n'était pas dans votre vie? En se moment...enfin non, depuis plusieurs semaines déjà, voir quelques mois, je me pose cette question. Comment la vie serait si je n'avais pas connu ou si j'avais connu tel ou tel personne.C'est vrai quand même, c'est une bonne question!C'est vrai, peut-êtres que je n'aurais pas été celui que je suis aujourd'hui si j'avais eut un frère et/ou une soeur.Si mon père n'avait pas été un chasseur de démon, peut-être que je ne serait pas le Mathéo qui se tiens dans cette chambre d'hôpital. Peut-être que si je n'avais aps rencontrer Addison, je serait déjà marié avec Miranda, ou bien on serait séparé qui sait? Et si je n'avais pas connu Miranda et qu'a la place, j'avais connu Addison, peut-être que ce serait à elle que je serait fiancé.C'est vrai, vous imaginez un peu le délire! Non mais sérieusement, qui peut savoir ce qui se serait passé si on avait pas connu tel ou tel personne, si on avait connut x à la place de y, si on venait d'une famille nombreuse, ou si nos parents étaient x et y, si on avait fait tel chose a la place d'une autre, si on avait dit tel chose à la place de ce que l'on a put dire. Tout ça force le questionnement je trouve, tant de questions aux quels personnes dans se bas monde ne possède les réponses...c'est bien triste je trouve . Mais bon tant pis, personne ne connaîtra jamais les réponses à toutes ces question.C'est que nous en tant qu'être humain ne sommes pas censé connaître ces réponses.Bref.Addison et moi nous trouvions dans la chambre d'hôpital où elle avait était installer en attendant qu'une infirmière vienne la chercher.Elle m'avais demander et m'avait avouer qu'elle voulait qu'on vive ensemble, une fois que tout ira bien.Je n'eut même pas le temps de lui répondre car une infirmière était entrer pour venir la cherché, pour moi il n'y avait pas de problème, enfin a part Miranda que j'avais l'intention de quitté très bientôt.Bon, ça me semblé normal ce qu'elle demander, j'y pensé aussi, mais c'est elle qui avait abordé ce sujet. Quoi qu'il en soit, on allait en parlé plus tard.Je la serra dans mes bras et je lui avait murmurer un petit je t'aime tout en essayant de la rassurer car je la sentait...comment dire?! Ah oui, stressée, ce qui était tout a fait normal!D'ailleurs, je dois l'avoué, moi aussi je stressé.L'infirmière l'emmena ensuite vers le bloc, j'eut juste le temps de lui dire un petit "a tout a l'heure" qu'on la sortit de la chambre.Tout était entre les mains des chirurgien, la vie de la femme que j'aime et de notre enfant étaient entre leurs mains expérimentés.Bon certes, c'étaient des expert, mais ça ne m'empêché pas de stressé 10 000 fois plus qu'avant qu'on l'emmène au bloc.C'est quand même normal de s’inquiète pour la femme qu'on aime et notre progéniture.Pendant plusieurs heures, qui m'on semblé une éternité, je m’enfiler du café en masse tout en me demandant comment ça se passé, si l'opération allait bientôt se finir.J'avais surtout une boule au ventre, j'avais peur que quelque chose se passe mal, et j'avais surtout peur de perdre Addison, bon l'enfant aussi, mais c'est surtout Addison, et puis si elle ne survit pas, le bébé non plus donc voilà.Après plusieurs heures d'attente et d’inquiétude, les infirmière ramenaient la jeune femme dans la chambre tout en étant accompagné du médecin qui m'annonça que tout c'était bien passé et qu'il n'avait perdu ni Addison,ni l'enfant.Tout a coup, le stresse retomba.Certes il y avait toujours un peu de stresse car Addison pouvais refuser la greffe, mais ça on le saura que dans quelques temps. Il m'annonça qu'il repassera voir Addison plus tard dans la matinée, car oui, il était déjà une heure du matin! Je remercia le médecin qui nous laissa tout seul, moi et Addison.Je repris ma place de tout à l'heure, c'est a dire assit à côté de la demoiselle tout en tenant une de ses mains.J'atttendit à peu près une dizaine de minutes avant de voire ses yeux doucement s'ouvrir,un petit sourire se dessina sur mes lèvres en entendant ça phrase.Je déposa ma main libre sur la joue de la demoiselle que je caressa doucement avant de lui dire:"Oui, tout c'est bien passé.Vous allez tout les deux bien!"Je me rapprocha doucement d'elle avant de déposer un doux baiser sur ses lèvres.Vous ne pouvez pas imaginez à quel point ça me fait du bien de savoir qu'elle est saine et sauve, tout comme l'enfant.Après ce baiser, je décolla doucement mes lèvres des siennes,elle devait être exténuée. En même temps, même après des heure où on est endormit pendant une opération,on a est "mort de fatigue" En tout cas, c'est généralement le cas, donc partent de ce point de vue je lui dit:"Rendort toi ma belle..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ Popularité : 473
ϟ Date d'inscription : 21/07/2011
ϟ Age : 23
ϟ Humeur : Tu aimerais savoir :p
ϟ Crédits : Bazzart and R-G
ϟ Localisation :



MessageSujet: Re: L'amour nous force à bien des folies!→ ADDISON ♥   Lun 15 Aoû - 11:07

[quote="Addison E. Campbell"]



    On dit, que des notre naissance, on a toute notre destinée de tracée ! On dit, que c’est en faisant nos choix qu’elle se trace. Depuis cinq ans, j’étais persuadée que j’étais destiné à mourir. Comme quoi on peut tous se tromper puisque aujourd’hui j’ai eu un donneur autre que Mathéo, l’homme que j’aime. Aujourd’hui, je me dis qu’il faut que je dois faire quelque chose de bien ou autre, sinon à quoi me servirais d’avoir eut une seconde chance ? Peut-être que je remettrais mes chaussons de danse, du moins, pendant les premiers mois de ma grossesse, car à mon avis, se sera difficile de danser lorsque je ressemblerais à une grosse baleine de trois tonnes ! Il faut voire la vérité en face, je vais perdre ma taille fine que j’ai pour porter le fruit de notre amour. Toute es femmes passe un jour par là. Puis, déjà que je suis insupportable, à mon avis je vais être une vrais chieuse avec les hormones qui travailleront. Je sens que l’ambiance va être super à la maison ! Je plains déjà Mathéo, du moins si il veut vivre avec nous, le nous signifie notre futur enfant et moi. D’ailleurs, juste avant que l’infirmière vienne me chercher, je lui avais demandé s’il souhaitait venir vivre avec moi. J’ai toujours crus que se serait l’inverse, mais j’ai juste besoin d’être rassuré, de savoir qu’il sera avec moi dans toutes les faces de nos vies. Entre nous, on a déjà eut pas mal de ce côté-ci. Je dois a&vouer que j’avais modie les infirmières qui venaient me chercher pour m’emmener au bloc opératoire. Oui, j’aurais bien aimé savoir ce qu’il pensait et si ce dernier serait d’accord. L’opération dura des heures, après tout c’était une opération assez délicate, de plus que je porté un enfant. Mais pour moi, ces heures furent assez rapide puisqu’ils m’ont plongé dans un long sommeil. L’opération semble s’être bien dérouler puisque je fus remonté dans ma chambre. C’est seulement au bout d’une dizaine de minutes que j’ouvris mes petits yeux. Je vis Mathéo à mes côtés. J’étais heureuse qu’il ait tenu sa promesse, même si je ne le montrais pas, puisque j’étais complètement à cotée de la plaque. D’une petite voix je lui demandais si tout s’était bien passé. Je fis un mini petit sourire. « Je suis une battante » Dis-je avec ironie en laissant échapper un petit rire. Oui, je trouve que je me suis beaucoup battu durant ma maladie malgré le fait que j’ai perdu espoir pendant quelques semaines. Je dois avouer, par la même occasion que j’étais fatigué, je n’avais qu’une envie c’était de dormir. Je répondis à ses lèvres, avant de le regarder. « J’aimerais que tu viennes t’allonger à mes côtés. » Je souhaitais m’endormir dans ses bras pour la simple et bonne raison que j’ai besoin de le sentir prêt de moi. Bon, certes c’est un lit à une place, mais je suis loin d’être une fille qui fait trois cent kilos. Je me mettrais sur le côté, blotti dans ses bras, comme ça il y a de la place pour nous deux.

    [/color]

_________________


    Ç a touche le solitaire perdu dans sa détresse.Des millions d'âmes en guerre d'avoir cru des promesses. Ceux qui marchent dans l'ombre, des tours du mépris juste avant qu'ils ne sombrent: Apparaît l'embellie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweety-crea.e-monsite.com/
ϟ Popularité : 78
ϟ Date d'inscription : 29/07/2011
ϟ Crédits : C'est écrit dessus.



MessageSujet: Re: L'amour nous force à bien des folies!→ ADDISON ♥   Lun 15 Aoû - 13:57

    ADDISON & MATHÉO ♥


CRÉDIT - CSS


    Certaines personnes nous disent que c'est nous qui devons tracer notre avenir, alors que d'autre nous disent que notre avenir est déjà tout tracer et qu'il nous reste juste à vivre notre vie et ne pas nous étonner de ce qui peut nous arrivé car c'est notre destiné. Personnellement, je n'y crois qu'à moitié, enfaîte... non, je n'y crois pas trop enfaîte! Pourquoi?Eh bien tout simplement parce que, regarder, mon père était un chasseur de démon, certes il m'as apprit tout ce qu'il fallait pour chasser les démons, bon d'accord, mais une fois mort, j'aurais put ne plus faire attention à tout mes fait et geste, ou encore, j'aurais put me faire remarqué!Mais ça n'as pas était le cas, j'ai décidé de continuer à faire comme je l'avais toujours fait, c'est a dire me faire discret et me fondre dans la masse.Peut-êtres que c'était un peu aussi pour venger mes parents qui sait...non, c'est sure, je veut venger mes parents, et je promet que j'aurais la peau de ce démon.La deuxième chose qui me prouve que notre destiné n'est pas tracer à l'avance c'est que, le médecin d'Addison, lui a trouver un donneur autre que moi, le soir même où je je voulais me sacrifié.Moi je dit, elle a eut de la chance, c'est un coup de chance, car, au bout de 5 ans, l'espoir d'avoir un donneur, ce fait de plus en plus rare.Moi, je dit que c'est un coup de chance.Mais bon, ce n'est pas plus mal, car au moins, elle avait un espoir de survie.Grace à cette greffe, on allait avoir la chance de pouvoir vivre ensemble et d'élevé notre progéniture.Mais c'est le rêve américain ça!Bon non, ce n'est pas ça qu'on appelle le rêve américain, mais bon, c'est une façon de parlé.Bref. Je me retrouvait seul dans cette chambre d'hôpital, Addison venait d'êtres emmenait au bloc opératoire. Je peut vous le dire, rester plusieurs heures dans cette chambre vide en attendant le retour de sa bien aimée saine et sauve,à espérer que tout ce passe bien, qu'il n'y ait pas de problème. Honnêtement, ça déprime à fond de ce poser des questions et de ne pas avoir de réponse, surtout de stressé tout en s’inquiétant, c'est épuisant au niveau émotionnelle. Après plusieurs longues heures, la demoiselle fût ramener dans la chambre. J'avais discuté quelques instant avec le médecin avant qu'il ne rentre chez lui.J'étais partis m'installer au côté de ma bien aimée qui se "réveilla" dix minutes après son arrivée.J'était heureux qu'elle aille bien et le bébé aussi.Je lui avait annoncer que tout c'était parfaitement passé et qu'elle allait parfaitement bien et le bébé aussi.Un petit sourire amuser se dessina sur mes lèvres en l'entendant. C'était vrai, c'était une battante. C'est vrai qu'elle en ais une car il fallait se battre pendant 5 ans et j'en connais plein qui aurait abandonné depuis longtemps.Je déposa un doux baiser sur ses lèvres avant de lui dire qu'elle pouvait ce rendormir, car après une opération on a qu'une seul envie, c'est de dormir.Autant elle que moi, on avait envie de dormir.Elle m'annonça qu'elle voulait que je dorme à ces côté. Bah ça m'arrange au lieu de dormir dans le fauteuil, j'allais dormir avec elle.J'hocha le tête de haut en bas avant de lui répondre: "Je ne peut rien te refusé!"Je me leva un petit instant pour déposer les portables que j'avais dans les poche dans le sac de la demoiselle. Bah quoi, j'avais oublier de déposé son portable tout alors, et puis ce n'était pas une priorité!Je revint ensuite vers le lit, j'enleva mes chaussures avant de monter sur le lit.Une fois dessus, Addison vint se blottir dans les bras. Je déposa un doux baiser sur son front. J'était plus que heureux de la savoir vivante!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ Popularité : 473
ϟ Date d'inscription : 21/07/2011
ϟ Age : 23
ϟ Humeur : Tu aimerais savoir :p
ϟ Crédits : Bazzart and R-G
ϟ Localisation :



MessageSujet: Re: L'amour nous force à bien des folies!→ ADDISON ♥   Lun 15 Aoû - 14:40




    Vivre dans la peur et le doute ne devrait pas être permis. Savoir si on fait les bons choix ou non, si on doit continuer d’espérer ou non. Et bien sure, j’en passe ! Entre nous, personne n’aime avoir des doutes ou avoir peur, certes c’est humain, mais un sentiment assez terrifiant quand on y pense. Savoir qu’on est sur le point de mourir n’est pas du tout gai. Savoir que dans quelques mois je tomberais dans un sommeil infinie alors qu’on a encore tans de chose à faire, comme se marier, avoir des enfants, vieillir aux côtés de l’homme que l’on aime, avoir des petites enfants et j’en passe ! C’est vrais, à part vouloir se suicidé, personne ne veut voir sa vie se terminer à vingt trois ans. J’étais la plus heureuse du monde lorsqu’in m’annonça que j’avais cette greffe indispensable à ma survie ! Après plusieurs heures dans le bloc opératoire, je remontai dans ma chambre d’hôpital. Il m’aura fallut à peu près dix minutes avant de me décider à ouvrirai les yeux. Malgré le fait que j’étais fatigue, j’étais contente de le voir à mes côtés. Il me rassura en m’annonçant que l’opération c’était bien passé et que nous allions tout les deux bien. Sur ce coup là, j’ai trouvé que j’étais une personne battante. Peut-être que beaucoup penserez que mes chevilles enfle, mais tan spis. Je vais pouvoir vivre et sur ce coup là j’ai été chanceuse. D’ailleurs, je l’avais dit avec beaucoup d’ironie. Par la suite ; e jeune homme me conseilla de me rendormir. Je dois avouer que j’étais fatigué, extrêmes même, mais il était hors de question que je dorme toute seule dans ce lit, alors que Mathéo est à mes côtés. Puis, je suis tellement mieux dans ses bras ! Lorsqu’il accepta, je me redressai légèrement et lorsqu’il vient s’allonger à mes côtés après avoir déposé mon téléphone portable dans mon sac à main (au moins, il a pris soin de mon bébé :p), je viens doucement me blottir dans ses bras. Je passai mon bras autour de son torse. Je souris en sentant ses lèvres se déposer avec délicatesse sur mon front. Je me sentais tellement bien dans ses bras ! C’est très certainement l’endroit que je préfère le plus au monde. Fermant doucement les yeux, je ne pus m’empêcher de reprendre la parole. « Merci. Merci de ton soutien et d’être resté à mes côtés mon cœur. » Les deux seules personnes à qui je l’avais dis avait été présent. Je ne les remercierais jamais assez de ce qu’ils ont fait pour moi.

    [/color]

_________________


    Ç a touche le solitaire perdu dans sa détresse.Des millions d'âmes en guerre d'avoir cru des promesses. Ceux qui marchent dans l'ombre, des tours du mépris juste avant qu'ils ne sombrent: Apparaît l'embellie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweety-crea.e-monsite.com/
ϟ Popularité : 78
ϟ Date d'inscription : 29/07/2011
ϟ Crédits : C'est écrit dessus.



MessageSujet: Re: L'amour nous force à bien des folies!→ ADDISON ♥   Lun 15 Aoû - 16:34

    ADDISON & MATHÉO ♥


CRÉDIT - CSS


    La vie n'est rien autre qu'une succession d’évènement, certains sont tragique, d'autre neutre et d'autre, super joyeux. Par évènements tragique, j'entend être atteint d'une maladie grave ou connaitre quelqu'un cher à vos yeux qui est atteint d'une maladie grave, ou bien un ou des décès, un viole un meurtre, une une condamnation. Enfin , vous voyer le genre.Et par évènements joyeux, j'entend,naissance d'un nouveau né voulut évidement,un sauvetage, un remède miracle, ou tout simplement, une greffe attendu depuis des années.Bref, vous voyer le genre.Quoi qu'il en soit, je pense que tout les évènement tragique ne devrait pas existé. Pourquoi? eh bien tout simplement parce que c'est tragique et que ça rend les gens triste. Mais bon, tout arrive, mais heureusement que les "heureux évènements" existe, sinon, ce serait la grande galère!Quoi qu'il en soit, ce soir, dans cette hôpital, il c'était passé quelque chose de vraiment vraiment heureux.Un bébé? Non, enfin si, la femme que j'aime est enceinte, mais ce n'est pas ça. S soir, on avait trouvé un donneur pour la jeune femme que j'aime.Non non, c'est pas une blague, après 5 ans, il fallait bien que ça arrive. Je sais qu'Addison n'y croyais plus. Mais bon, un miracle ça arrive forcément...enfin si on peut appeler ça un miracle! Quoi qu'il en soit, Addison venait de passé quelques longues heures dans un des bloc opératoire de l'île. La demoiselle avait été ramener dans la chambre qu'elle allait occupé encore quelques temps, et elle venait tout juste de ce réveiller.Tout c'était super bien passé, elle allait bien et le bébé aussi.Addison était juste très très fatiguée, ce qui est tout a fait normal, et puis après une opération, qu'elle soit longue ou bien très courte, tant qu'on a une anesthésie général,après l'intervention, on est complètement K.O. ce qui est tout a fait normal .D'ailleurs moi aussi j'était quand même assez fatiguer, surtout que je ne dormais pas trop depuis quelques temps.Bref. Elle voulait que je dorme avec elle. Bon c'était un lit une place, mais bon j'accepta. Moi soumis?! NON JAMAIS! ... Bon d'accord, un peu quand même, mais en même temps, c'était tout bénef pour moi,c'est vrai, au lieu de dormir comme un blaireau sur le fauteuil à côté, j'allais dormit avec la femme que j'aime dans les bras tout en sachant qu'elle est "guérit".Que demander de plus?! Honnêtement rien!Après avoir déposé nos portable dans le sac de la demoiselle, je l'avais rejoint dans le lit.Une fois installé, elle vint se blottir dans mes bras, je passa donc mes bras doucement autour d'elle avant de déposé délicatement mes lèvres sur son front avant de fermer les yeux. Ça me fessait un bien fou de pouvoir dormir avec la femme que j'aime dans les bras.Je croit que depuis plusieurs semaines, je pense que c'est le moment le plus "reposant" que je passe, enfin, le moment sans stresse ni rien, enfin sans gros stresse.Je savais qu'elle allait continuer à vivre et que notre enfant allait naître dans quelques mois enfin si tout ce passe bien!Je sais parfaitement que ça va êtres la grosse galère pendant la grossesse, pourquoi?Les hormones en folies d'une femme, vous connaissez?! Non mais c'est vrai, vous avait déjà vu une grossesse toute calme?! Non, ce n'existe pas.Je vais galéré! Mais bon, c'est un choix en même temps donc voila, j'aurais put prendre la poudre d'escampette dés qu'elle me l'a annoncer, mais je ne l'ai pas fait, donc il ne me reste plus qu'a assumé!Bref, un silence c'était installé, pas un silence lourd, mais un silence apaisant.Mais il fut brisé quand elle prit la parole. Elle me remercia, ce n'était pas la peine de me remercier, c'était tout naturelle." T'as pas a me remercié, c'est normal!"Après ces quelques mots, je déposa un rapide baisé sur les lèvres de la demoiselle Campbell. Une fois le baisé finit je lui dit:"Dort bien ma princesse!"Après plusieurs minutes, nous nous endormions tout les deux.
    Après avoir passé plusieurs heures à dormir dans ce lit d'hôpital, je me réveilla doucement.Après quelques temps, j'ouvrit doucement mes yeux.C'est fou comme j'avais bien dormit...enfin... bien dormit dans un lit d'hôpital!Je balaya la salle du regard avant de l'arrêter sur Addison qui avait l'aire de dormir comme un bébé.Un petit sourire se dessina sur me lèvres. Elle est trop mignonne quand elle dort, c'est hallucinant! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: L'amour nous force à bien des folies!→ ADDISON ♥   Aujourd'hui à 17:17

Revenir en haut Aller en bas
 

L'amour nous force à bien des folies!→ ADDISON ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Parce que nous le valons bien... ♥
» Loyautée Trahie ~ L'amour nous détruit.
» On pensais que l'amour nous suffirait - Gio Miller
» Quand l'alcool coule a flot par une nuit sans Lune
» [vente] Force du bien et du mal
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Between Heaven And Earth :: La ville :: Bâtiments Officiels :: L'hôpital-